r de jeunes

de paris, berlin, moscou à rokytnik

exposition présentée du 03 au 24 février 1996 aux galeries Poirel à nancy.

Le parcours de cette exposition de paris, berlin, moscou en passant par rokytnik n'est pas le tracé d'un nouveau tgv européen qui lancerait de folles caravanes à la conquête de l'est, réduisant les contextes, laminant les particularismes.
De ces capitales européennes à cette petite bourgade de tchéquie, cette exposition a pour ambition de cerner parmi le monde jeune les signes des rejets spontanés, d'où qu'ils viennent, de même que les fausses évidences de l'intégration.
Dans cette effervescence de transformation des régimes politiques et systèmes économiques, de déplacement des frontières, ce monde jeune qu'il soit d'origine citadine ou rurale, se trouve confronté à une réalité du quotidien qui souvent lui échappe.

A l'ombre des valeurs traditionnelles, de nouveaux lieux de vie individuels ou collectifs se créent. ceux-ci témoignent de la forte revendication d'une certaine jeunesse qui malgré ses handicaps, sa marginalité, sa religion ou son abandon a affirmé son identité propre et sa différence, dernier rempart pacifique à l'uniformisation.
Les photographes qui relatent ce propos appartiennent à cette génération dite des nouveaux documentaristes ou nouveaux reporters, c'est à dire ceux qui photographient une réalité observée sans complaisance aucune mais sans oublier non plus que le rêve est le moteur d'action du monde jeune.

éric vazzoler, photographe indépendant parisien retrace les périples d'un parcours qui le conduira de paris à moscou.

jitka hanslova décrit rokytnik qui, comme la plupart des petites villes des environs de prague, ont perdu l'essentiel de leurs forces vives.

ute mahler, sibylle bergemann, thomas sandberg, harf zimmermann de l'agence ostkreuz de berlin suivent l'évolution de ce monde jeune depuis les prémices de la tombée du mur jusqu'aux transformations de la réunification.

yevgeni mokhorev, photographe indépendant russe, de saint-petersbourg à moscou, consacre sa recherche photographique aux oubliés des essais de l'économie de marché.

Cette exposition est à l'initiative de la maison des jeunes et de la culture de saint-epvre à nancy, en collaboration avec le centre culturel français à essen, le goethe-institut de nancy, le centre pouchkine de nancy, le centre culturel andré malraux de vandoeuvre-les-nancy.