de visu (1 583 octets)

galerie photographique (1 810 octets)

© floria gonzalez

Jouer


Jugando

© floria gonzalez © floria gonzalez
© floria gonzalez © floria gonzalez
© floria gonzalez © floria gonzalez © floria gonzalez © floria gonzalez
© floria gonzalez © floria gonzalez
© floria gonzalez
Un inconvénient nécessaire, voilà le titre qui pourrait parfaitement décrire le travail de Floria González de nationalité mexicaine, née en 1980 dans l’état de Monterrey au Mexique, proche de la frontière des États-Unis. Elle sait que le mexicain n’est pas si différent de son voisin et elle le manifeste sans cesse, parce qu’elle a vécu dans une ville où elle pouvait le voir tous les jours, se mélanger et se mêler avec lui afin de pouvoir respirer comme il le fait et blaguer dans sa propre langue.
Elle a grandit dans la petite ville d’Acuña sur la frontière de l'État de Coahuila, au Mexique et Del Rio, Texas, Etats-Unis, la couleur, les souvenirs et l'emplacement de cette petite ville, ont définitivement affecté son travail. Les images sont le moyen par lequel elle peut capturer les émotions qu'elle ressent et veut nous faire partager, ces émotions où vivent plus clairement les coïncidences dont elle est toujours à l’affût. L'homme intérieur, l'homme invisible, la raison pour laquelle elle a appris le cinéma et la photographie, dans la ville de Mexico et San Antonio, au Texas, en maintenant cette dualité sociale qui s'étend et amplifie la substance de son travail.
Cet empressement à représenter le particulier depuis l'universel, l’a amenée à photographier pour des maisons de disques, à travailler pour plusieurs magazines de mode et même de réaliser la photographie d'une campagne publicitaire. Mais sa vision du peuple, ses questions et son humour noir ont trouvé son berceau naturel dans l'art, où elle a réussi à monter plusieurs expositions individuelles et collectives dans des salons et des galeries, au niveau national ou international, au Mexique et à Milan.
Ceux qui se sont intéressés à son travail ont compris sa vision et ses attaques sur l'évidence qui pour certains pourrait occasionner une certaine gêne, comme par exemple être réveillé quand on est en retard pour faire quelque chose de très important. Un inconvénient nécessaire.







Una incomodidad necesaria, es el titulo que podria perfectamente describir el trabajo de Floria Gonzalez de nacionalidad mexicana, nacida en 1980 en el estado de Monterrey en México, cerca de la frontera de Estados-Unidos. Sabe que no somos tan diferentes de ellos y lo manifiesta continuamente, porque vivió en una ciudad donde podía verlos a diario, mezclarse y confundirse con ellos hasta poder respirar como lo hacen ellos y bromear en su propio idioma.

Crecio en Acuña, en la frontera de Coahuila México y Del Río, Texas, Estados Unidos y fueron el color , los recuerdos y la situación geográfica de esta pequeña ciudad, lo que definitivamente afectó, posiblemente para siempre su trabajo. Las imágenes son el medio por el cual le es posible capturar algo de las emociones que siente y quiere compartirnos, esas emociones en donde viven más claramente las coincidencias que siempre está buscando. Lo interior humano, lo invisible humano; por lo que aprendió a hacer cine y foto, en la ciudad de México y en San Antonio, Texas, manteniendo así esa dualidad social que amplía siempre el contenido de su obra.

Ese afán por retratar desde lo universal lo particular, la llevó a fotografiar a para compañías discográficas, a trabajar para varias revistas de moda y hasta hacer la fotografía de una campaña publicitaria. Pero su visión de las personas, sus cuestionamientos y su humor negro han encontrado su casa natural en el arte, donde ha logrado montar varias exposiciones colectivas e individuales en ferias y galerías tanto nacionales como internacionales, en México como en Milán.

Son solo algunos de los ejemplos de quienes se han interesado y han comprendido su visión y sus ataques a lo obvio que a algunos podrían causar incomodidad, tanta como la que causa ser despertado cuando se nos ha hecho tarde para hacer algo muy importante. Una incomodidad necesaria.


Déposez un commentaire sur les forums de visu.


expositions
expositions 2017
expositions 2016
expositions 2015
expositions 2014
expositions 2013
expositions 2012
expositions 2011
expositions 2010
expositions 2009
expositions 2007
expositions 2005
expositions 2004
expositions 2003
expositions 2002
expositions 2001
expositions 2000
expositions 1999
expositions 1998
expositions 1997
regards de photographes
autour de visu
forums
lettre de diffusion
liens photographiques
revue de presse
photoblog
plan du site
librairie
soutien
projet


-> page d'accueil (897 octets)
de visu, i-galerie photographique,
nous écrire



1997-2017 © de visu
All reproduction and use of copyright-protected works is forbidden.
Toute reproduction et utilisation des œuvres protégées par la loi sur le droit d'auteur est interdite.
site & webdesign > olivier nouveau

recherche
Google
Web 2visu.org
mailing liste

Votre E-Mail :

Facebook Twitter