Une réflexion sur « l’éponge »

  1. Le sel nous ronge et nous n’ arrêtons pas tout encaisser.
    Bientôt, il nous restera plus que des "morceaux de bois".

Laisser un commentaire