2 réflexions au sujet de « (…) que ce bel oeil, qui jusqu’au coeur me touche (…) »

Laisser un commentaire