PHASMES

Phasme
n. m. est la francisation (1801) du latin scientifique moderne phasma (1795, Lichtenstein), lui-même emprunté au grec ancien phasma « apparition, fantôme », « signe des dieux, présage », d’où « monstre, prodige » (cf monstre), parce que cet insecte mimétique passe inaperçu. Le mot grec est dérivé avec le suffixe –sma du verbe phainein « faire briller, faire paraître » dont un certain nombre de dérivés sont représentés en français ( - phéno).

Phasme désigne un genre d’insectes au corps allongé et frêle, remarquables par leur mimétisme avec les branches et brindilles sur lesquelles ils séjournent.
(Le Robert historique de la langue française)

« Et il nous fallait maintenant une main qui devint l’organe même du saisir. Et deux ou trois fois encore la masse entière et végétale tourna, et chaque fois, mon œil se replaçait sur une position plus précise. L’obscurité elle-même devenait profuse et sans objet. Le gel entier gagnait la clarté. »
A.A


Ecrire à dossantos