Habitants
« du val de seine » 

J’ai voulu m’inscrire dans la filiation des premiers photographes, pour qui la photographie était un outil de connaissance de l’autre et de soi, en proposant une image sincère de la vie en périphérie parisienne, trop souvent noircie par des clichés négatifs. Je voulais sortir de ces préjugés, montrer la richesse qu’engendre la diversité culturelle et aider à la construction d’une mémoire collective. L’essentiel étant aussi de montrer dans cette diversité tous les milieux sociaux sans oublier des personnes qui subissent parfois des discriminations.

La photographie m’apparaît l’outil privilégié de restitution de cette mémoire.

Le Val-de-Seine (Meulan, Bouaffle, Ecquevilly, Chapet, Les Mureaux) que je connaissais, pour y avoir réalisé des séries de reportage, constituait le territoire idéal pour ce thème.

En 2001, je suis restée deux mois dans un foyer Sonacotra des Mureaux afin de photographier des résidents et les réunir dans ce projet.

La série de photographie que je vous propose concerne surtout quelques  habitants des Mureaux, d’Ecquevilly, Meulan.

Un livre présenté par le syndicat intercommunal du Val-de-Seine est disponible dans les villes des mairies citées

Aujourd’hui, je souhaiterais élargir ma démarche, aller vers d’autres lieux, rencontrer d’autres habitants.

Karine Pelgrims


Visite du site du photographe.
Ecrire à au photographe