Arbres déracinés par la tempête de 1999 dans une forêt des Vosges appelée le "Void de la Borde".

Leurs souches peuvent prendre des aspects très différents selon le moment ou le point de vue du photographe. On retrouve ici les mêmes dans plusieurs images. En quelque sorte la photographie les réinvente à chaque fois. Ce qui veut dire aussi que toute vision est une invention. La photographie ne nous montre pas ce que l'on voit mais ce que l'on imagine.

(Photographies panoramiques par assemblage. Tirages Lambda grand format en
haute définition)


Visite du site du photographe